Jour de chance
Nouveau départ à Lancaster Tome 1

Jourdechance_MxM_FR.png
books2read_2_color_logo-588x150.png

Click "Books 2 Read" for universal vendor links
 
MxM Bookmark
October 26, 2022
Series: Nouveau départ à Lancaster
Cover art: Natasha Snow

Translators: Marion Lionnard
Genre: Contemporary romance

Je grimpai précipitamment les marches glissantes de la vieille bibliothèque de Lancaster afin de saluer l’homme corpulent qui m’attendait en haut.
— Désolé pour mon retard, m’excusai-je en lui tendant la main. Christopher Hughes, ravi de vous rencontrer.
— Logan Fields, se présenta-t-il en me la serrant bien trop fermement. Je fais partie du conseil d’administration de la ville. C’est moi qui suis chargé de superviser les problèmes de notre bibliothèque. Venez, entrez.
Il se tourna, utilisa un vieux passe-partout pour ouvrir la porte principale puis me précéda dans le bâtiment plongé dans la pénombre.
J’avais récemment emménagé dans cette charmante ville de Lancaster, dans le New Hampshire. Dix ans plus tôt, le village était devenu assez grand pour mériter le nom de ville et d’après ce que j’avais entendu dire, tout le monde en était très fier. J’avais passé la majeure partie de ma vie dans quelques-unes des banlieues les plus peuplées du sud de l’État. Bien que le quotidien y ait été agréable et pratique, j’avais toujours rêvé de vivre dans une petite communauté, où tous les gens se connaissaient et pouvaient se soutenir.
Je trouverais certainement ça ici, contrairement au travail qui était une bête rare plutôt insaisissable.
Tel était le mode de vie dans ces petites villes qu’on distinguait à peine sur les cartes géographiques. Les offres d’emploi étaient loin d’être régulières et jusqu’à présent, j’avais eu le choix entre caissier à mi-temps dans une station-service, employé d’épicerie également à temps partiel ou rien du tout. Même si j’avais un diplôme universitaire, des études en littérature du dix-neuvième siècle ne vous menaient pas loin dans une ville qui avait besoin de davantage de services pratiques. Je m’étais préparé mentalement à travailler à l’épicerie, le principal étant de payer le loyer dans les temps, mais ensuite, j’avais entendu parler de ça.
La bibliothèque.
Lancaster était en panique depuis que leur bibliothécaire, une gentille petite mamie qui, j’aurais pu le jurer, était plus âgée que le bâtiment, était décédée. Ils avaient besoin de quelqu’un pour prendre le relais.
Ding, ding, ding ! Christopher Hughes, venez nous rejoindre. Vous venez de remporter une place de choix dans une bibliothèque antique. Comment vous sentez-vous ?
Je peux désormais acheter à manger, je me sens trop bien !

Logan Field appuya sur un vieil interrupteur tandis que je refermais la porte pour laisser l’hiver à l’extérieur.
— Nous y voilà. C’est d’un autre temps, n’est-ce pas ?
Effectivement. La bibliothèque était petite ; pas vraiment ce à quoi j’étais habitué. Elle faisait à peu près la taille du rez-de-chaussée d’une grande maison. Les boiseries étaient sombres et riches, il y avait de hauts plafonds et de vieilles moulures magnifiques. Je fis un tour sur moi-même en sifflant doucement alors que je prenais connaissance de l’environnement. Il y avait un bureau d’accueil plus près du mur, où je ne vis pas d’ordinateur. Plus loin, une alcôve complètement remplie de livres. À droite de la zone principale, une porte fermée et à gauche, une salle de travail avec une longue table entourée de chaises au milieu. Des lampes de banquier vertes étaient placées dessus et de vieux livres reliés en cuir ainsi que des cartes géographiques rendaient cet espace particulièrement confortable.
— Cet endroit est incroyable, m’émerveillai-je.
Logan hocha la tête.